Pond de Millau icone introduction proposez votre article Envoyez un message Allez sur Twitter Allez sur Facebook Voir les flux RSS

Le Blog
Déguster l'Aveyron

Bienvenue sur le blog déguster l’Aveyron ! Apprenez tout sur la gastronomie aveyronnaise, ne passez pas à côté des spécialités incontournables, découvrez où aller pour goûter les meilleurs produits aveyronnais, cuisinez aveyronnais chez vous. Vous trouverez ici tout ce qu’il faut pour apprécier notre gastronomie.

« Il était une fois le veau d’Aveyron et du Ségala… »

Par Jackie | 25 juin 2013 | Catégories Les produits | 2 Commentaires

Connaissez-vous le Veau du Ségala ? Non ? Pourtant, cela fait 20 ans qu’il est là ! Enfin, qu’il est labellisé. Allez, je vous explique tout et vous comprendrez pourquoi c’est un vrai « régal » !

 

Tout d’abord, il faut noter que le veau d’Aveyron et du Ségala est un veau fermier, né et élevé sur la ferme.  Imaginez une grande étable paillée, des veaux  qui tètent deux fois par jour leur mère (élevés sous la mère, ils ne sont jamais sevrés). Après la tétée, ils peuvent se régaler de céréales qui sont à leur disposition.

 

 

Les mères sont des vaches traditionnelles allaitantes, de qualité bouchère (Limousine, Blonde d’Aquitaine), nourries sur la ferme (herbes des prairies l’été et foin l’hiver).

 

Les veaux sont élevés jusqu’à un âge compris entre 6 et 10 mois et vont au cours de leur vie consommer 2 500 litres de lait exclusivement maternel et 500 kg de céréales.

 

Ce régime très particulier confère à la viande de veau d’Aveyron et du Ségala son incroyable saveur, sa délicate couleur rosée et sa tendreté exceptionnelle. A tester notamment pour une blanquette de veau.

 

Allez à la rencontre des veaux d’Aveyron et du Ségala et de leurs éleveurs

 

Tous les ans en été, les éleveurs ouvrent leurs portes et font visiter leurs fermes pour partager leur savoir-faire. Le moment de la tétée est le moment idéal pour instruire les petits et les grands!

 

Pour prendre rendez-vous dans une ferme : www.veau-aveyron.fr/elevages-fermes-veaux.html ou 05 65 73 78 04.

 

20 ans, ça se fête !

 

Pour fêter ses 20 ans, le Veau d’Aveyron et du Ségala s’expose grandeur nature pendant tout l’été ! Retrouvez les superbes photos de Thierry des Ouches à travers l’Aveyron à l’occasion de la route du Veau de l’Aveyron et du Ségala.

 

 

Pour aller plus loin

 

www.veau-aveyron.fr

 

 

2 commentaires pour "« Il était une fois le veau d’Aveyron et du Ségala… »"

pascalagric dit :
Publié le 11 janvier 2014 à 23 h 14 min

Pour ma part, je préfère un bon broutard repoussé ou encore meilleur, une vache à l’herbe (une aubrac) de 5-6 ans. Je n’aime pas trop les juvéniles au lait et à la céréale car c’est assez fade (à mon goût bien sûr).

Publié le 13 janvier 2014 à 14 h 13 min

Heureusement, tous les goûts sont dans la nature ! 😉
Et c’est indéniable, le bœuf d’Aubrac est excellent. Par contre, j’avoue mon ignorance sur ce qu’est un « broutard repoussé ». Vous pouvez nous en dire plus ?

Laisser un commentaire

CAPTCHA
Change the CAPTCHA codeSpeak the CAPTCHA code
 

Saisir le code

Articles  Récents  commentaires

28/02/2017
Gougères à la tomme des Raspes, figues et noisettes
31/01/2017
Des mets truffés à Camarès
10/01/2017
Top 5 des recettes de l'Aveyron en 2016
Le 09/03/2017 par Candie
Réalisée ce week-end avec 100g de sucre de moins et des amandes et noisettes en plus de noix.....un régal !
Le 06/03/2017 par MarionAveyron
C'est ce qui est formidable avec la pascade, on peut l'accommoder de différentes façons pour plaire à tout le monde ! Et chaque famille à sa propre tradition :)
Le 06/03/2017 par StelliAngel
Dans ma famille, la pascade est une recette ancestrale, que je tiens de ma mère, qui l'a apprise de sa mère, qui l'a certainement mangée enfant aussi... La recette que je connais contient du lait, ma mère avait inventé une variante très enrichie par rapport à la recette de base, qui convenait à toute la maisonnée... Elle ajoutait toujours un peu d'ail à la pâte, du persil, puis une fois cuite on la fourrait généreusement de sauce tomate au thon émietté, avec du fromage râpé. J'ai des souvenirs de repas les soirs de semaine, nous nous remplissions le ventre jusqu'à ne plus pouvoir rien avaler de plus... C'était finalement très simple comme repas, mais qu'est-ce que c'était copieux... Adolescente, j'avalais trois de ces pascades garnies (toujours de la même façon, c'était LA manière de ma mère de préparer ses pascades), et j'étais rassasiée pour la nuit! J'ai appris tard que traditionnellement ça ne se mangeait pas comme ça ;) Enfin les sœurs de ma mère en cuisinent aussi, ma tante, elle, se contente d'un peu de fromage dessus! Oui, dans ma famille on est très fromage...

Twitter

A lire et à voir absolument, ce superbe article de @PepitesDuVoyage sur les bastides de l'Aveyron… https://t.co/R4tz8IBady
- mardi mar 21 - 8:07

Un bout d'Aveyron en 20 secondes : le Larzac et Pays de Roquefort. #tous_en_Aveyron #AveyronVivreVrai https://t.co/m8FowfvESm
- lundi mar 20 - 4:30

RT @ThalieOBrun: Montrozier encore visible depuis les prés grâce aux arbres dénudés #aveyron #aveyronvivrevrai #tous_en_aveyron https://t.c…
- lundi mar 20 - 2:57