Pond de Millau icone introduction proposez votre article Envoyez un message Allez sur Twitter Allez sur Facebook Voir les flux RSS

Le Blog
Déguster l'Aveyron

Bienvenue sur le blog déguster l’Aveyron ! Apprenez tout sur la gastronomie aveyronnaise, ne passez pas à côté des spécialités incontournables, découvrez où aller pour goûter les meilleurs produits aveyronnais, cuisinez aveyronnais chez vous. Vous trouverez ici tout ce qu’il faut pour apprécier notre gastronomie.

La recette traditionnelle : l’aligot de l’Aubrac

Par MarionAveyron | 22 janvier 2013 | Catégories Les recettes, Spécialités | 7 Commentaires

Depuis que nous avons commencé ce blog il y a plus d’un an, nous parlons souvent du plat emblématique de l’Aveyron : l’Aligot de l’Aubrac.

 

 

Cependant, nous ne vous avons jamais donné de recette. Voici chose faite…

 

L’aligot de l’Aubrac

 

Recette pour 4 personnes

 

 

Ingrédients

 

1 kg de pomme de terre

100 g de beurre

250 g de crème fraîche

400 g de tome fraîche de l’Aubrac coupée en lamelles

sel et poivre

En option : ail

 

Préparation

 

Préparez une purée avec les pommes de terre, ajoutez le beurre et la crème fraîche, salez, poivrez.

Ajoutez la tome dans la purée bien chaude. Ajoutez l’ail si vous le souhaitez.

Laissez fondre, tournez, tournez, tournez à la spatule (oui, ça fait mal aux bras).

 

Etirez, faites filer…

 

L’aligot est prêt !

 

Le secret

 

Sortez la tome fraîche assez tôt pour qu’elle soit à température ambiante au moment de l’incorporer à la purée. La tome fondra plus vite et s’amalgamera plus facilement.

 

Envie d’autres spécialités aveyronnaises ? Visitez le site de Tourisme Aveyron !

7 commentaires pour "La recette traditionnelle : l’aligot de l’Aubrac"

David12 dit :
Publié le 23 janvier 2013 à 14 h 09 min

Bonjour,

certains rajoutent un peu de beurre et un verre de lait afin de le rendre moins compact.

Par contre, je pense que deux gousses d’ail sont obligatoires pour relever un peu le tout.

Publié le 25 janvier 2013 à 16 h 17 min

C’est une bonne suggestion pour le lait. Il est vrai que j’ajoute souvent du beurre à la purée… Mais les puristes risquent d’être choqués ! :)

Maxime dit :
Publié le 17 avril 2013 à 10 h 08 min

L’aligot reste pour moi le plat aveyronnais par excellence, rien de tel qu’un bon repas traditionnel dans un joli buron sur le plateau de l’Aubrac par une journée de ensoleillée…

astepix dit :
Publié le 14 décembre 2013 à 17 h 26 min

Moi, je conseille d’écraser une ou deux gousses d’ail, à la fin du malaxage. Le but étant d’ajouter, juste le jus et pas la pulpe. La légère acidité de l’ail fait la différence.

Publié le 16 décembre 2013 à 14 h 34 min

Merci pour ce petit « truc ».
Certains servent l’ail haché finement uniquement sur la table et ne le mettent pas dans la préparation. A chacun alors d’en ajouter ou pas.

Publié le 2 février 2014 à 19 h 42 min

Attention aussi à une trop haute température qui risque de casser le fil et c’est irreversible

Aligot dit :
Publié le 19 septembre 2016 à 18 h 26 min

Vous mettez l’ail après ? Normalement on le met lors de la cuisson des pommes de terre.

Laisser un commentaire

CAPTCHA
Change the CAPTCHA codeSpeak the CAPTCHA code
 

Saisir le code

Articles  Récents  commentaires

28/02/2017
Gougères à la tomme des Raspes, figues et noisettes
31/01/2017
Des mets truffés à Camarès
10/01/2017
Top 5 des recettes de l'Aveyron en 2016
Le 09/03/2017 par Candie
Réalisée ce week-end avec 100g de sucre de moins et des amandes et noisettes en plus de noix.....un régal !
Le 06/03/2017 par MarionAveyron
C'est ce qui est formidable avec la pascade, on peut l'accommoder de différentes façons pour plaire à tout le monde ! Et chaque famille à sa propre tradition :)
Le 06/03/2017 par StelliAngel
Dans ma famille, la pascade est une recette ancestrale, que je tiens de ma mère, qui l'a apprise de sa mère, qui l'a certainement mangée enfant aussi... La recette que je connais contient du lait, ma mère avait inventé une variante très enrichie par rapport à la recette de base, qui convenait à toute la maisonnée... Elle ajoutait toujours un peu d'ail à la pâte, du persil, puis une fois cuite on la fourrait généreusement de sauce tomate au thon émietté, avec du fromage râpé. J'ai des souvenirs de repas les soirs de semaine, nous nous remplissions le ventre jusqu'à ne plus pouvoir rien avaler de plus... C'était finalement très simple comme repas, mais qu'est-ce que c'était copieux... Adolescente, j'avalais trois de ces pascades garnies (toujours de la même façon, c'était LA manière de ma mère de préparer ses pascades), et j'étais rassasiée pour la nuit! J'ai appris tard que traditionnellement ça ne se mangeait pas comme ça ;) Enfin les sœurs de ma mère en cuisinent aussi, ma tante, elle, se contente d'un peu de fromage dessus! Oui, dans ma famille on est très fromage...

Twitter

A lire et à voir absolument, ce superbe article de @PepitesDuVoyage sur les bastides de l'Aveyron… https://t.co/R4tz8IBady
- mardi mar 21 - 8:07

Un bout d'Aveyron en 20 secondes : le Larzac et Pays de Roquefort. #tous_en_Aveyron #AveyronVivreVrai https://t.co/m8FowfvESm
- lundi mar 20 - 4:30

RT @ThalieOBrun: Montrozier encore visible depuis les prés grâce aux arbres dénudés #aveyron #aveyronvivrevrai #tous_en_aveyron https://t.c…
- lundi mar 20 - 2:57